Il se produisait un phénomène curieux chaque fois que je devais lui téléphoner : une sphère lumineuse et paisible s'ouvrait quelques secondes avant qu'il ne prenne la communication. Cela s'est produit quasiment chaque fois (sauf quand j'étais trop fâchée après son directeur de collection qui m'a bien anarquée au sujet d'une traduction, et que je n'étais plus en mesure de ressentir les plans subtils).

Puis les pressions-très-peu-subtiles, elles, du gouvernement français l'ont finalement conduit à fermer les Editions Carnot et il a disparu pendant un temps assez long. (Du moins, c'est ce que m'avait dit une personne qui, je l'ai appris ce soir, avait un n° de tél. où le joindre).

Nous nous sommes finalement rencontrés quelques années plus tard à Ghent (Gand), en Belgique, lors du Premier Symposium International sur les Chemtrails qui s'est tenu fin mai 2010. Il était venu présenter la première version de son film "Bye Bye Blue Sky". Patrick est très efficace. Je lui avais parlé des chemtrails à l'époque, puis j'avais oublié. Pas lui. Il a écouté, regardé, enquêté... Et il en a fait un super-film ;o).

C'est celui-ci qui va être projeté sur la TSI le 28 février 2011, à 21h00, dans l'émission LA2DOC. Il vient de me confirmer que le film sera doublé en Italien (la version originale est en Anglais). Si vous avez des contacts en Italie...



Ce film passera certainement plus tard sur une chaîne-tv francophone.

Quoi qu'il en soit, c'est parti maintenant: les chemtrails débarquent dans l'arène publique...

-*-