Pas envie de raconter ma vie actuelle, donc.
Mais celle d'un passé toujours présent, j'oserai peut-être un jour. Enfin... ce n'est pas une question d'oser ou pas, mais la synthèse de ces thèmes demande un peu de temps, ainsi que le déroulement cohérent du fil qui conduit à ce que l'on veut démontrer. Il s'agit des viols et autres formes de viols subis dans ma "jeunesse", à l'instar de beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP d'êtres humains, et de l'insondable désarroi que l'on éprouve étant enfant ou adolescent(e) lorsque l'on ne peut se confier à personne et que l'on n'a d'autre choix que de se renfermer sur son mal-être et sa souffrance. Ces derniers deviennent peu à peu une entité à part entière qui nous habite sans que nous n'en ayions conscience, jusqu'au jour où c'est elle qui agit à travers nous.

C'est très subtil tout ça, et ce n'est pas le genre de choses que nous apprenons à l'école, c'est sûr.

Vous comprendrez peut-être la raison pour laquelle (alors que Noël et "Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté et réjouissez-vous..." sont sur nous), je vais publier d'autres documents sur le viol des enfants et les rituels sataniques, sur les démons repoussants qui dirigent ce monde et cherchent à nous détruire, nous et notre Planète, et sur leur maître dont on-dit-qu'il-n'existe pas, et qui les dirige, à partir du bas astral, en compagnie d'aliens tout aussi repoussants.
C'est que, au cas où vous l'ignoreriez, "l'échelle sur laquelle ces crimes se produisent défient l'imagination".

Et qu'il ne s'agit pas QUE de sévices sexuels.

Il y a quelques années, j'ai choisi "au hasard" un endroit où aller traduire Children of the Matrix, de David Icke (Les Enfants de la Matrice, Editions Louise Courteau). Après avoir lu l'ouvrage, je me suis dit que si je restais à Genève pour faire cette traduction, je risquais tout simplement d'en crever. J'ai donc été conduite sur l'île de Kho-Phangan, en Thaïlande, qui était encore à l'époque relativement sauvage - une île sur laquelle 3 des rois de Thaïlande était nés (et j'ai appris plus tard qu'elle est située sur un vortex majeur). Il y a eu beaucoup d'événements autour de cette traduction et les obstacles étaient légion. "On" n'avait pas envie que ce livre soit traduit, je vous l'assure. Mais je me suis laissée piéger. Il y a eu en conséquence un clash avec Louise Courteau, l'éditrice, et avec Nenki qui m'avait fourni ses coordonnées lorsque je les cherchais après les attentats de New-York. J'avais lu "Le Plus Grand Secret" et voulais lui proposer mes services. J'avais commencé à traduire And the Truth Shall Set You Free (Et la Vérité Vous Rendra Libres") lorsque Louise me demanda d'arrêter et de traduire la 2ème partie de Children of the Matrix. Ce n'est pourtant pas ma traduction qui est publiée, car les forces qui faisaient obstacle à la parution de ce livre se sont arrangées pour qu'il y ait ce clash avec Louise, et je le regrette du fond du coeur. A la suite de quoi nous avons cessé de collaborer et elle a fait retraduire le livre par un autre traducteur* (le contenu de Children of the Matrix est si terrible que la version française n'est sortie que 2 ans après environ. Et j'ai plaint de tout mon coeur le traducteur québécois qui avait du passer par où j'étais passée...)

* Ce n'était pas ma traduction qui était mise en cause, mais le fait que je ne voulais pas lui donner le manuscrit avant de l'avoir entièrement relu et corrigé (alors que j'étais supposée lui envoyer chapitre par chapitre) - parce que je craignais qu'il ne soit corrigé au Québec avec le langage du Plus Grand Secret... Il se trouve que David Icke donnait une conférence à Lyon peu de jours après mon retour à Genève, et je suis allée le trouver pour lui en parler. A partir de là, il y a eu une série de quiproquos, Pamela (la femme de David) ayant mal interpétré mes propos et ayant écrit à Louise qui en avait été ulcérée. Nenki s'en est mêlé, m'a accusé de choses tellement éloignées de ce que je suis que j'en suis restée baba... Et enfin bref, tout le monde s'est fâché et qui-vous-savez se frottait les mains. J'aurais du tout simplement parler de mon souci à Louise, et ce fut mon erreur de ne pas le faire. J'ai gardé le fichier de la traduction et c'est une petite partie que je vais publier plus tard sur le site. Il s'agit d'un extrait du chapitre 15 : "Souffrez Petits Enfants".

Etre violé(e) sexuellement (je le précise parce qu'il y a d'autres formes de viol) est déjà une expérience traumatisante, mais lorsque ce sont vos parents satanistes qui vous confient à d'autres satanistes pour être violé(e) et torturé(e), cela devient un cauchemar terrifiant et permanent, dont les films d'horreur ne peuvent donner qu'un petit aperçu.

Je posterai donc d'autres documents afin que ceux/celles qui en doutent encore puissent intégrer le fait que ce qui est révélé dans "Viol des Enfants: la Fin du Silence", "Les Réseaux de l'Horreur" et "L'Affaire Vincent: au Coeur du Terrorisme d'Etat" est encore plus grave que ce qu'ils/elles pouvaient penser. Et vous verrez plus tard que ces horreurs inhumaines et systématiques (qui, malgré les apparences, ne sont souvent PAS le fait d'êtres humains!) servent un objectif très précis : s'approprier les âmes des jeunes victimes...
C'est la raison pour laquelle plus de véritables Humain(e)s doivent absolument comprendre les origines et les enjeux des sévices perpétués sur les enfants. Il y a bien d'autres sévices, psychiques ceux-ci, qui sont perprétrés sur la jeunesse actuelle. Visionnez par exemple quelques uns des "jeux vidéos pour enfants": vous comprendrez l'étendue du problème... "Ils" sont en train de fabriquer des monstres insensibles, nourris de laideur et de cruauté, dont certain(e)s finiront par devenir des véhicules aptes à la possession par les démons.

Et, pendant ce temps-là, on nous distrait avec des trucs comme Wikileaks ou autres...

Mais l'essentiel demande plus de courage, je vous l'assure.
Le courage d'affronter la douleur de l'horreur que subissent les plus vulnérables d'entre nous.
Et de la transformer en volonté d'agir IMPLACABLE pour que ceci s'arrête!
Cela demande aussi de comprendre et d'accepter que l'Humanité est une race-medium, et que l'une des connaissances essentielles qui nous ont été cachées, à nous, Terrien(ne)s, c'est que pouvons CHOISIR et INVOQUER les forces auxquelles nous rendons allégeance. Et que c'est un choix à refaire constamment, chaque jour, dans chacune de nos pensées et de nos actes...



Ce qui signifie aussi que nous devons savoir QUI nous invoquons et invitons dans notre champ aurique, car les pièges sont nombreux (*). Vous ne vous tromperez pas en appelant Yahweh, ou la Mère Divine, ou Yahushuah (*), ou l'Unité Créateur/Création, ou le Grand Esprit, ou l'Infini Créateur.... car c'est l'amour que l'on éprouve pour Elle/Lui et pour nos semblables qui nous assure de nous adresser à la bonne Source. Si vous avez chaud dans la poitrine, c'est que vous êtes en présence de l'Amour de la Source et de ceux/celles qui sont à Son service dans toutes les dimensions. Se centrer dans son coeur est la seule et unique façon de ne pas se tromper.

Bon, je ne voudrais pas avoir l'air de prêcher, alors j'arrête ici.
(à suivre cependant)

Bien à Vous,

-*-

(*) consulter la page sur Sananda, le faux-Jésus, et lire le texte sous les photos et tableaux de recherche... (English). Extrait du Watcher Files, de Sherry Shriner (que DB nous avait chaudement recommandée). Et cette super-clairvoyante au service du Très-Haut parle ici de l'Orgonite et de l'Energie de l'Orgone pour défaire le NOM. Son site recevant des millions de visites par mois, imaginez le nombre de gens qui font de l'Orgonite dans le monde maintenant! :o)