" Philippe Desbrosses compte sur votre soutien pour faire obstacle au hold-up des multinationales de l’agro-alimentaire sur sa ferme. Cet agriculteur bio est docteur en environnement. Il a participé au développement de l’agriculture biologique en France en créant, avec ses amis, le logo AB. Il est également expert auprès du Ministère de l’Agriculture depuis 1983, auprès de la C.E.E. et du Parlement Européen depuis 1985. Philippe Desbrosses nous invite ce lundi 2 Février à la Ferme de Sainte-Marthe à Millançay, Loir-et-Cher. Nous avons rendez-vous à midi pour pique-niquer sur place. Le but est d’éviter que la plus importante coopérative agricole de France anéantisse son entreprise, pionnière depuis plus de 30 ans en Agriculture Biologique, et détruise les emplois des 24 salariés qui y travaillent, tout en ruinant sa famille.

"Merci de faire suivre. Amicalement,
Alain UGUEN, Association Cyber @cteurs "votre souris @ du pouvoir", http://www.cyberacteurs.org"

---

" Chers Amis (ies), ceci n’est pas une blague…

" Je vous lance un APPEL POUR VENIR EN NOMBRE ME SOUTENIR CE LUNDI 2 Février, à la Ferme de Sainte-Marthe à Millançay, Loir-et-Cher (voir plan sur http://www.intelligenceverte.org/Plan-Acces.asp ). Rendez-vous à MIDI pour pique-niquer, nous partagerons nos paniers, et nous préparons le vin chaud, le pain et le café bios.

" Venez vivre avec moi cette journée importante où mon entreprise est saisie et mise en vente par le conglomérat agro-industriel LIGEA-AGRALYS, suite à un artefact juridique concernant un programme européen inachevé. N.B. : d’autres victimes des pratiques de cette coopérative viendront témoigner.

" Nous manifesterons avec dignité, dans le calme et la bonne humeur en accrochant un petit cœur rouge en carton à nos vêtements pour nous reconnaître entre amis. Des artistes et des personnalités de toutes tendances nous accompagneront. La réalisatrice Coline SERREAU sera présente avec sa troupe de chanteurs et de comédiens.

" Nous lancerons à cette occasion une pétition de soutien avec un collectif d’associations et plusieurs grandes O.N.G. Le but est d’éviter que la plus importante coopérative agricole de France anéantisse mon entreprise, pionnière depuis plus de 30 ans en Agriculture Biologique, et détruise les emplois des 24 salariés qui y travaillent, tout en ruinant ma famille.

" Je vous remercie de votre aide. Alleluia !"

Philippe DESBROSSES

-*-