Et l'air vibrant et pur,
Et le silence...
Interrompu parfois par un oiseau nocturne.

Et les étoiles filantes, silencieuses et fugaces
Si belles et si brillantes...

Mais je suis à Genève, et depuis trop longtemps...
Il faut que cela change, parce que j'en ai assez!
De tout.

Il y a des jours comme ça...
Sauf qu'ils reviennent souvent
De plus en plus souvent
Ces jours-là...

Et puis, finalement, je n'ai plus envie de parler de la Confédération, des Opérateurs et des Antenne-relais. Au diable tout cela. Des tas de gens en parlent, et beaucoup mieux que moi (voir page des liens).

Je fais bien trop de choses et cravache sans cesse
Ce pauvre véhicule que je me suis créé
Il y a bien longtemps (terrestrement parlant).
Il en a plein le dos et me le fait savoir. Normal.
Je te comprends - et je t'entends...

Et j'ai envie d'aimer, d'aimer et d'être aimée
De m'appuyer parfois sur une épaule tendre
Et de me reposer, un peu, au moins...
Et de rêver ensemble, et de créer le rêve...
Ensemble.

Je n'ai jamais su faire... C'est vrai.
Maintenant je sais mieux - ce qu'il n'y a pas à faire.
Enfin, je crois...

Voilà, dormir maintenant...

Que l'Amour vous couvre de ses ailes...

-*-